• http://www.jamendo.com
    (cc) Some Rights Reserved - Attribution-ShareAlike CC BY-SA

      
    Technorati

  •  http://www.arresteddevelopmentmusic.com/ 

    http://www.myspace.com/arresteddevelopmentmusic


    Tracklist

    Introduction
    Give a Man a Fish
    Dawn of the Dreads
    Fishin' 4 Religion
    Rainin' Revolution
    Tennessee
    United Front
    Ease My Mind
    Africa's Inside Me/Revolution
    Mr. Wendal
    Natural
    Southern Fried Funk
    Mama's Always On Stage
    People Everyday
    Outro
    Remix Version of Concert - (remix)

     ENJOY, HERE !!!

    Technorati

  • http://www.myspace.com/isvibes
    Israel vibration "Stamina" : Stamina est sortit en juin 2007 sur le label Médiacom distribué par Nocturne. Israel Vibration est accompagné par les roots radics ainsi que par sly Dunbar à la batterie MR Sly Dunbar, Stikey Thompson aux percussions et Erol Carter à la basse. Cela faisait 5 ans que l’on n’avait pas entendu les voies de Wiss et Skelly sur un nouvel album et ces derniers n’ont pas bougé d’un iota.

    Download
    Technorati

  • http://www.projectmooncircle.com/releases/20
    http://www.myspace.com/gordonofprojectmooncircle


    This compilation brings together many different artists from across the globe that are here to get heard and make a predication through their music. Tracks like “Barn Burning” from Mat Young (Bully Rec.), “Brava” from Paten Locke (Therapy) and “Why’d You Lie” from John Robinson (Lil’ Sci) are more like statements from the mind. Mr Cooper brings a new track in the style of his recent album “What Else There Is”… Carlo (Bully Rec.) contributes “Trapped In The Attic”, 40 Winks give “At The Lunar Bar (Live)” and Simon of Jahbitat brings the organic sound from the canopy of the Barcelona night with “Timber (An Ode To Trees Gone)”. Political lyrics & real Hip Hop come from Miami with the group Intifada… Other artists include MF Doom, Aether, Inner Science, The Q4 with Arts The Beat Doctor and many more. All tracks are exclusive… This is the sound of Project Mooncircle for 2009. Speak with your mind, think with your soul & change with your heart! We aim to stop the destructive elements of the music business and bring music back to the people.
    permalink
    Download
    Technorati

  • http://www.macaco.es/
    http://www.myspace.com/macacoelmono 

    Dernier album en date du "mono loco" (le fou mignon) tout frais sortie des bacs ce mois-ci, cet album nous plonge au coeur d'un gros mélange électro reggae flamenquito. Un peu plus èfèmisé qu'auparavant, il séduira un plus grand nombre d'auditeurs. On regrettera peut être la fougue des premiers albums, mais bon que voulez vous on ne peux pas être génial a chaque fois, d'autant que le personnage vieillit héhé. Néanmoins, voila un album pure production catalane qui réjouira nos oreilles avides de soleil surtout en cette période automnale ou la bise fut venu bien plus vite qu'attendue !!
    Par $iouXXX

    Discographie

    • El Mono en el Ojo del Tigre (Edel, 1999) (participation d'Amparanoïa)
    • Rumba Submarino (Edel, 2002)
    • Entre Raices y Antenas (Mundo Zudo - EMI, 2004)
    • Ingravitto (Mundo Zudo - EMI, 2006)
    • Mama Tierra
    • Puerto Presente (Mundo Zurdo - EMI, 2009) 
    Download
      Technorati

    • http://www.theheavy.co.uk/
      http://www.myspace.com/theheavy73

      Ecouter The Heavy, c’est un peu dîner avec les Blues Brothers qui se seraient accouplés avec Al Green et auraient eu The Noisettes comme enfants.
      Depuis quelques années, on voit les influences sixties envahir la nouvelle scène internationale. Or, peu de groupes sont assez audacieux pour mixer cet héritage avec une bonne dose de modernité 00’. C’est un pari réussi pour The Heavy qui nous avait déjà enthousiasmé avec Great vengeance and furious fire en 2007. Pas mal pour un groupe formé il y a quatre ans à Noid (bled au sud-est de l’Angleterre) par une poignée d’amis d’enfance. The Heavy nous offre aujourd’hui un deuxième album assez impressionnant pour être considéré comme l’un des projets à ne pas louper en cette rentrée 2009. The house that dirt built débute par une intro digne d’un film de Quentin Tarentino et se poursuit par Oh no ! Not you again !, morceau phare de l’album, aux rythmes très vintage. On s’attend presque à ce qu’ Uma Thurman reprenne son carré brun pour un remake de Pulp Fiction. Paradoxalement les aigus dans la voix du chanteur Swaby prennent presque des accents hard rock, ce qui ajoute un vrai caractère au titre. On retrouve aussi un véritable retour aux sources de l’instrumental puisque les cuivres, pourtant de plus en plus rares, ont une place de choix dans The house that dirt built, en particulier dans Sixteen où la voix de Swaby nous offre un groove sensuel relayé par des chœurs féminins. On comprend pourquoi des préservatifs sont distribués par Swaby lui même à la fin de ses concerts ! Après la grande claque de ces premiers titres, The Heavy calme le jeu sur Short Change Hero, où après une introduction très « western », la mélodie impose sa lenteur presque mélancolique. Damon Albarn aurait pu produire ce morceau et l’intégrer dans le projet Gorillaz sans qu’on en soit étonnés. Puisqu’on parle de la production, notons qu’elle est assurée ici par Jim Abiss qui a également travaillé avec Kasabian et Arctic Monkeys. Abiss a su alterner son poisseux, guitare enrouées et soul exacerbée. On oublie la soupe pop qui envahit les ondes et on se laisse porter. Seul bémol de ce projet assez exceptionnel : des rythmes un peu plus communs vers la fin de l’album. On citera par exemple Stuck qui clôture l’album par une mélodie plus comparable à une ballade qu’à un bon vieux rock des familles. Malgré la mention toute particulière aux brillants Cause for Alarm qui nous étonne par ses inclusions ska et Love like that dont Al Green n’aurait pas renié le son stéréo. On a donc entre les mains un projet inclassable car à la fois rock, soul, pop et funk. Cosmopolite à l’image des membres du groupe qui viennent eux-mêmes de divers horizons. The house that dirt built album de cette rentrée ? Sans conteste. Le combo anglais ne pourra laisser personne indifférent cette année et c’est tant mieux.
      par Déborah
      permalink

      Technorati