• http://www.soulculture.co.uk/wp-content/uploads/2010/01/jose-james-blackmagic.jpg

    Note :

    http://josejamesmusic.com

    http://www.myspace.com/josejamesquartet

    REVIEW CONNECT

    Origine : du Groupe : North America

    Style : Jazz , New Jazz

    Sortie : 2010

    Tracklist :

    1 – Code
    2 – Touch
    3 – Lay you down
    4 – Promise in love
    5 – Warrior
    6 – Made for love
    7 – Save your love for me
    8 – The greater good
    9 – Blackmagic
    10 – Detroit loveletter
    11 – Love conversation feat. Jordana de Lovely
    12 – Beauty
    13 – No tellin’ (I need you)

    00000000000000DOWNLOAD


    José James a été révélé au public français en 2008, grâce à son premier album, « The Dreamer ». Un album très Jazz, presque sans concession, si ce n’est à la modernité. « The Dreamer » ne réunit que des instruments Jazz. La formation réunie était composée d’une batterie, d’un piano classique, et d’une contrebasse. Cela aurait pu tomber dans le « déjà vu ». C’eut été sans compter sur le talent extraordinaire de José James, qui mêle les inspirations Jazz les plus pures -Coltrane, Miles Davis, Betty Carter -, Soul – Marvin Gaye -, et Hip-hop – A Tribe Called Quest. Le résultat de ce mélange : un premier album capturant l’essence du Jazz, enrichi de la chaleur de la Soul, et capturant l’air du temps comme un tube hip-hop. Ce n’était que le début, peut-être déjà l’évènement le plus marquant dans le monde du Jazz depuis « Kind Of Blue », de Miles Davis. José James nous livrera, le 10 février, son deuxième album : « Black Magic ». Voici une présentation de ce nouvel album.

    A la différence de « The Dreamer », résolument Jazz, « Black Magic » est un charmant petit monstre, très hétérogène, qui mêle des pruductions electro, groovy, soul. Jazz, toujours, avec la reprise de « Save your love for me », un classique. Groovy, « Code », « Lay you down », Black Magic ». L’album est plus urbain. Plus Soul que Jazzy. Difficile à classer, en fait. C’est comme son prédécesseur un album qui mêle beaucoup d’influence, et un album à ne pas rater.

    Technorati




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique