• http://www.metallibrary.ru/bands/discographies/images/sepultura/pictures/93_chaos_a_d.jpg

    http://www.sepultura.com.br

    http://www.myspace.com/sepultura

    Origine du Groupe : Brazil

    Style : Trash , Death Metal , Hard Rock

    Sortie : 1993



    Par Burial pour http://www.destination-rock.com



    Sepultura, après les excellents albums Beneath The Remains et Arise qui avaient permis au groupe de montrer au monde du metal tout le talent que celui-ci possédait, sort en 1993 son quatrième
    album : Chaos A.D. Et autant le dire de suite, ce disque servit de tremplin au combo brésilien vers la gloire en proposant un thrash beaucoup plus personnel que sur les trois opus précédents et
    se démarquant fortement des influences Slayer qui pesaient sur ceux-ci.



    “Chaos A.D., tanks on the streets, confronting police, bleeding the Plebs, raging crowd, burning cars, bloodshed starts, Who’ll be alive?!”...

    Tels sont les mots qui vous hanterons et dont vous ne pourrez vous empêcher de crier de temps en temps si vous écoutez un jour « Refuse/Resist », la chanson ouvrant l’album. Le style est
    percutant, simple et efficace, les paroles jaillissent avec facilité et viennent s’ancrer dans nos têtes pour ne jamais y ressortir. Les deux chansons qui suivent, « Territory » et « Slave New
    World », font le même effet, des riffs plutôt violents faisant penser à une guerre urbaine mêlés à la voix de Max Cavalera, proche de celle du death, crachant des mots chocs et directs.



    Mais d’autres chansons sont nettement plus surprenantes et où on ressent vraiment l’envie que Sepultura a de ne pas se soucier des éthiques de son style en proposant des choses qui n’avaient
    alors pas encore été proposées dans ce style de metal : « Amen » présente des chœurs religieux (assez discret certes) au milieu de la chanson, « Manifest » où les paroles, mis à part le refrain,
    sont des commentaires de radio sur une manifestation qui a dégénérée, « We Who Are Not As Others » chanson très lancinante où seul le tître est répété plusieurs fois et de façons différentes,
    mais ce qui surprend le plus c’est « Kaiowas », un instrumental inspiré de la musique d’une tribu brésilienne, Sepultura revendique ses origines et sa culture (comme nous le montrera par la suite
    l’album Roots).



    Malgré le fait que la musique que propose Sepultura soit directe et efficace dès la première écoute, jamais l’envie de réécouter Chaos A.D. ne disparaît car le groupe a réussi à créer un style
    simple mais dont on ne se lasse pas. Des chansons comme « Refuse/Resist », « Propaganda », « Biotech Is Godzilla » ou encore « Nomad » s’écoutent en boucle jusqu’à avoir envie de manifester dans
    la rue en détruisant tout sur son chemin (c’est ça l’effet Chaos A.D.). A noter aussi la très bonne reprise « The Hunt » de New Model Army. Le disque s’achève sur un magnifique « Clenched Fist »
    où l’ambiance de rue est à son paroxysme. Puis Chaos A.D. est finit mais notre esprit en redemande et instinctivement on appuis sur le bouton lecture… c’est repartit.

     





    Tracklist :

    1. Refuse / Resist     03:20

    2. Territory     04:47

    3. Slave New World     02:55

    4. Amen     04:27

    5. Kaiowas     03:44

    6. Propaganda     03:33

    7. Biotech Is Godzilla     01:53

    8. Nomad     04:59

    9. We Who Are Not As Others     03:43

    10. Manifest     04:50

    11. The Hunt     03:59

    12. Clenched Fist     04:58



    Bonustracks (Re-Issue 1996)



    13. Chaos B.C.     05:12

    14. Kaiowas (Tribal Jam)     03:47

    15. Territory (Live Version)     04:48

    16. Amen - Inner Self (Live Version)     08:42

    mp3

    DOWNLOAD1.gif

    Technorati




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique