• http://img11.nnm.ru/8/1/a/c/a/81aca08b0613a6539f876386bf30bb8a_full.jpg

    http://www.stellardrive-music.org

    http://www.myspace.com/stellardrivemusic

    Origine du Groupe : France

    Style : Progressive Rock , Shoegaze , Instrumental

    Sortie : 2008



    Par DreamBrother pour http://www.coreandco.fr

    Portant en son sein d'anciens membres d'Aside From A Day et de Gantz, Stellardrive navigue bien loin des contrées du hardcore ou du screamo et nous propose au contraire un post-rock instrumental
    aérien nous envoyant directement à travers les cieux pour un voyage épique et interstellaire.



    Omega Point réunit en réalité les deux premiers EP's (ERS1 et ERS2) du groupe déjà sortis, mais agrémentés cette fois ci de quelques petits remixs. Les heureux propriétaires des deux premiers
    EP's ne découvriront donc pas grand-chose de neuf, mais les non initiés eux, pourront savourer le premier album d'un des nouveaux fleurons du genre à n'en pas douter.



    Véritable odyssée musicale, mais aussi émotionnelle, Omega Point se structure comme un long voyage à travers l'espace, débutant bien entendu par le décollage (le magnifique titre d'ouverture
    "Departure"), la mise en orbite puis la découverte du mon spatial et enfin le retour mouvementé sur Terre menant à un épilogue que l'on imagine tragique ("Turbulences"). Bande son idéale pour un
    space-opéra, ce cd procure des sensations inédites et le groupe parvient remarquablement bien à nous faire imaginer les décors et les environnements qu'il dépeint tout au long de son album.



    Pendant cinquante minutes le groupe nous propose son post-rock non conventionnel, souvent éloigné des dogmes imposés par le genre et dont le résultat est splendide, éclatant de beauté et de
    magie. Car si l'ombre de groupes phares comme Mogwai ou Explosion in the Sky plane au-dessus du combo, son style dévie par moment et se teinte de notes plus progressives et souvent plus
    agressives démontrant un talent de composition hors normes.

    Mettant de côté le schéma classique calme/explosion/recalme, le groupe s'aventure dans des compositions bien longues où l'intensité ne retombe jamais, où les explosions sont très souvent
    inattendues, se tissant progressivement et si naturellement que lorsqu'elles arrivent cela semble d'une banale évidence. Usant de sonorités d'une richesse impressionnante, le groupe emprunte
    souvent au rock, mais n'hésite pas à jouer dans la cour d'un post-hardcore virulent et intense (Red Sparowes n'est pas trop loin par moment) à coup de riffs abrasifs et de nappes de guitares
    assommantes. On sentira également quelques petites pointes d'un punk timide lors d'un break sur "Inlandsix", tout comme le clavier et les nappes électros qui rappelleront la mouvance
    new-wave.



    Les ambiances se succèdent, entre repos apaisant et montées en intensité où les déflagrations sonores nous explosent à la face, quand ce n'est pas un solo échappé de chez Pink Floyd qui vient
    nous rattraper pour nous emmener dans des contrées plus douces et cotonneuses.



    Côtébonus, la réédition contient trois remixs, dont deux faits par Sjukdom et un dernier par Nao. "Turbulences" devient un titres où beats électros et bidouillages à la Amon Tobin priment pour un
    rendu final très martial rappelant par moment la BO de Requiem For A Dream (par Clint Mansell et le Kronos Quartet). "Departure" subit un double remix, le premier reprenant de très près l'œuvre
    originale mais avec un grésillement par-dessus, rien de bien excitant donc. L'autre remix, par Nao, est nettement plus intéressant. Mettant l'accent sur un son de clavier reprenant la mélodie, le
    morceau prend une tournure plus solennelle et sinistre comme pour clôturer l'album en douceur mais emplie de mélancolie.



    Plus que jamais, cet OMEGA POINT est un album qui se savoure les yeux fermés, l'imagination grande ouverte et le cœur bien accroché et paré à une déferlante d'émotions. A travers ce cd
    Stellardrive explore la musique et l'espace, mais également les travers et tréfonds de notre âme et cela, avec le plus grand respect. Je dis Grandiose !



    Tracklist :

    01. "Depature"

    02. "What Everyone Can See Through the Window"

    03. "Magnetic Drum Calculator"

    04. "Inlandsix"

    05. "Sagittarius A*"

    06. "Turbulences (A Nice Day to See all the Damages Done"

    07. "Turbulences (Post Damages Reconstruction)"

    08. "Departure (The End of All Things Part-1)"

    09. "Departure (The End of All Things Part-2)"

    mp3

    DOWNLOAD1.gif

    Technorati




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique