• http://www.borguez.com/uabab/wp-content/uploads/2012/06/cover4.jpg

    http://zoufrismaracas.com

    http://www.myspace.com/vinsandthezoufrismaracas





    Origine du Groupe : France

    Style : French Touch

    Sortie : 2012

    icon streaming

    00000000000000DOWNLOAD



    Pour http://blogs.rts.ch



    Et voilà que débarque de nulle part, les Zoufris Maracas, avec un premier album dont l’écoute titille immédiatement les oreilles attentives.  Nulle part s’avère être la France, mais on sent
    bien, on entend bien que les influences musicales sont multiples, diverses et débridées. Si  les maracas sont des instruments de percussions bien connus s’affichant d’ailleurs sur la
    pochette, qu’en est-il des zoufris ?  Les zoufris, c’est le nom donné aux ouvriers algériens qui venaient travailler en France.  Souvent des hommes seuls, exilés et nostalgiques de leur
    terre natale. Les Zoufris Maracas, c’est d’abord Vin’s et Micho, qui depuis l’époque de leur amitié adolescente, ont partagé 1000 expériences en Afrique, en Amérique latine et dans le métro en
    France. Un parcours, un choix de vie assez incroyable dont leurs chansons se font l’écho, reflètent leur philosophie et leur conviction. Pour en savoir plus sur leur cheminement, une
    mini-biographie bien ficelée se trouve sur leur site. Oui, les Zoufris Maracas clament haut et fort ce qu’ils pensent de nos comportements occidentaux : l’épuisement aveugle des ressources
    naturelles (« Dis papa »), l’immigration (« Un gamin »), les aberrations de la course au profit et à la consommation( « Les cons ») et  leur vision du fameux « travailler plus, pour gagner
    plus » (« J’aime pas travailler ») sans oublier quelques coups d’œil sur les filles (« Bahia », « L’été »).  L’ingrédient principal, qui rend le menu toujours digeste, c’est la justesse du
    ton.  Les Zoufris Maracas manient les mots avec dextérité, ne se départissent jamais de leur humour, d’un certain recul, sans ironie ou amertume, mais les choses sont clairement dites.
    Musicalement, on alterne entre musique de rue, swing manouche, zouk ou encore afro latino.  L’écrin musical des Zoufris Maracas a une élégance particulière, comme un Mathieu Boogaerts boosté
    ou un Manu Chao débranché. Beaucoup plus proche de l’éloquence de Java que des gros sabots de La Rue Kétanou ou des fatiguant Les Hurlements d’Léo.





    Tracklist :

    01. Et ta mère (02:49)

    02. Un gamin (04:09)

    03. Les cons (03:02)

    04. Prison Dorée (03:43)

    05. En Vélo jusqu'au Sahara (02:35)

    06. Le peuple l'Sil (02:33)

    07. Koutmou (03:31)

    08. Dis Papa (03:09)

    09. J'aime pas travailler (03:12)

    10. Bahia (03:05)

    11. La fée électricité (02:03)

    12. Bras Ballants (02:28)

    13. Feijaon (02:52)

    14. L'été (03:25)

    15. Si tu crois que cette nuit (bonus track) (03:31)

     









    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique